Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Projet photographique "Je suis ..."

"Je suis..." est une série de portraits traitant chacun d'une caractéristique de la personne représentée.

Je suis ROMANTIQUE

Publié le 29 Juin 2015 par photoregards

Je suis ROMANTIQUE

Je suis ROMANTIQUE – Stanicka R., 21 ans, Jeune fille au pair, Oise.

Bien qu’il nous soit venu de l'Est, c’est la ville lumière qui représente le mieux le romantisme aux yeux de Stanicka. Lorsque cela fut possible, la souriante et bienveillante jeune femme s’est éloignée, avec nostalgie, des rives de l’Elbe pour s’approcher de celles de la Seine. Eblouie par la beauté de Paris où l’Art est partout ; Où flotte une atmosphère de liberté, de légèreté, d’insouciance et de tolérance ; Où l’histoire, les décors et les gens portent à la rêverie et aux élans du cœur ; Stanicka va trouver l’amour. Peu à peu, ses rêves de prince charmant, d’attention délicates et de fonder une famille heureuse se dessineront pour former un passionnant mélange d'âme slave et de passion latine.

Commenter cet article

Raphaël Zacharie de IZARRA 18/06/2020 09:10

ANTI-ROMANTIQUE

Mon coeur de mâle et seigneur n’a pas les douceurs artificielles du siècle.

A la gent femelle, jamais je n’adresse les molles tendresses auxquelles la civilisation l'a accoutumée.

Les flasques élans du sentimental sont destinés, selon moi, aux chairs avachies, aux esprits amorphes, aux bécasses inconsistantes.

Les amants sont devenus des larves : du haut de leur déchéance ils font les poulettes en croyant faire les hommes.

Et à force de singer les bêtes à plumes ils ressemblent à des mulets.

Ils ont des sentiments, des délicatesses, des fragilités...

Ces douillets se targuent même d’avoir de la sensibilité ! Ils s’épilent, s’étalent des crèmes sur la face, vont chez le coiffeur, se parfument... A quand les vapeurs du dimanche ?

Je ne suis pas de cette race bâtarde d’oisillons émasculés.

Moi j’ai une âme d’airain, une peau de granit, des traits de silex, un sang de lion.

Et pour les femmes, une faim de loup.

J’ai la dent dure et la caresse féroce, la tête froide et la main ferme, le regard glacial et le geste viril. Je piétine les fleurs et offre des ronces, crache sur la dentelle et baise le feu, déchire la soie et m’enivre d’épines.

Aux élues, je destine mes orages.

Aux frileuses, mon mépris.

Seules les vipères aiment mon visage rêche, mon poing magistral, mes mots cinglants et mon ciel plein de tonnerre.

Ces venimeuses dénuées des pâles illusions du romantisme sont dignes de mes crocs et de mes vigueurs.

Je leur réserve les rêves vrais de mes fruits frais, c'est à dire les flots lumineux de mes flammes séminales.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Vlan dans ta gueule. 07/07/2015 04:59

Puis... Elle cherche homme frrrlançais pour avoir grande maison et pas alcoolique lrrrousse lorsqu'elle lrentre au petit chalet.
Elle ne veut pas voir babouchka dans les bras de papachka qui a la vodka dans la main dlrrrrroite, et pauvre mamouchka dans l'autre bras qui pleulrrrre !

Clem 02/07/2015 19:20

Oui très belle photo !
Le texte est bien également, même si je ne qualifierais peut-être pas Paris aussi joliment ^^'

Stéphanie 02/07/2015 13:51

Belle photo et jolie texte. J'aime beaucoup!

taazi 03/10/2015 21:38

je ne vis que pour eux..mais la priorité passe en premier par la beauté de l'esprit et le coeur !!!
et encore merci, l'esprit aime les gentils mots,moi, j'en fais autant et méme en les cataloguant dans des coloris reflétés par la brillance des émeraudes

taazi 03/10/2015 21:21

bonsoir
l'art qui interpelle les neurones pour justifier si beauté et âme sont présents, là, je fonce et me le temps d'apprendre sur le sujet pour que nous nous séduisons artistiquement parlant.
comment ne pas aimer tout ce qui est beau ?
merci